Prendre la parole en public

La glossophobie, ou la peur de parler en public, est une phobie très répandue. Pour certains spécialistes, elle toucherait jusqu’à 75 % de la population, à différents degrés : certaines personnes peuvent ressentir un léger stress à l’idée de parler en public, tandis que d’autres développent une réelle sensation de panique. Si vous faites partie de ces personnes, il est fort probable que vous évitiez à tout prix de parler en public ou, si vous devez vraiment le faire, cela représente pour vous une épreuve très importante, à laquelle vous pensez plusieurs jours (semaines ?) à l’avance et qui s’accompagne de nombreuses manifestations désagréables.

Comment surmonter la peur de parler en public ? Avec de la persévérance et des approches efficaces, il est tout à fait possible de vaincre la glossophobie.

Quels sont les signes de la glossophobie ?

Comme dans toutes les phobies, le corps parle. La peur de parler en public ne déroge pas à ce principe, et s’accompagne d’un certain nombre de signes gênants, voire pour certaines personnes handicapants, qui vont renforcer l’anticipation et la peur. En voici une liste non exhaustive :

– Augmentation de la tension artérielle

– Transpiration accrue, bouffées de chaleur

– Bouche sèche

– Raidissement des muscles des épaules, crispation du haut du dos

– Nausées, parfois vomissements

– Sensation d’une oppression thoracique, difficulté à respirer

Il existe encore une multitude d’autres sensations désagréables, et bien sûr, chaque personne atteinte de glossophobie n’a pas nécessairement tous ces symptômes.

Quelles sont les causes de la peur de parler en public ?

La glossophobie appartient à la catégorie des troubles d’anxiété sociale. La phobie sociale se traduit par l’évitement de situations sociales par crainte d’être gêné ou embarrassé en public. Elle touche aussi bien les hommes et les femmes.

Parfois, l’on retrouve dans l’enfance ou l’adolescence un événement qui constitue le point de départ de cette phobie. Une poésie qui vous a causé des difficultés et un instituteur prompt à la moquerie peuvent tout à fait représenter l’origine de cette peur de parler en public. Mais souvent, aucun lien ne peut être fait avec un évènement précis. Il est important de savoir qu’identifier l’origine ou la cause de la phobie sociale, si cela peut parfois être intéressant, n’est absolument pas nécessaire pour venir à bout de sa peur de parler en public !

Comme dans toutes les phobies, l’évitement constitue une bonne stratégie à court terme : vous évitez de vous exposer à l’objet de votre peur, et vous vous épargnez ainsi les manifestations désagréables qui l’accompagnent. Mais il faut bien comprendre que l’évitement entretient et renforce votre phobie…

Quelques petits conseils pour atténuer sa peur de parler en public

1 – Préparez-vous. Si vous voulez surmonter votre peur de parler en public, organisez-vous à l’avance. Essayez de visiter le lieu où vous allez être amené à vous exprimer si vous ne le connaissez pas, familiarisez-vous avec le matériel et l’équipement. Travaillez votre sujet bien à l’avance pour le maîtriser le plus possible. Si, à un moment, vous perdez le fil, le fait de bien connaître votre sujet augmentera vos chances de le retrouver rapidement.

2 – Pratiquez. Ne vous contentez pas de répéter votre présentation ou votre discours une seule fois. Faites-le plusieurs fois, avec des amis, des membres de votre famille ou toute autre personne avec qui vous vous sentez à l’aise. Demandez du feed-back et tenez compte des commentaires de chacun. Vous pouvez même faire une vidéo de votre discours afin de le voir et d’y apporter les modifications qui vous sembleront nécessaires.

3 – Focalisez votre attention. Restez concentré, et focalisez votre attention sur le matériel à portée de main, plutôt que sur votre auditoire. En général, le public se concentre sur les informations qu’il écoute plutôt que sur la façon dont elles sont présentées. Il y a de forte chances qu’ils ne remarquent absolument pas votre inquiétude.

4 – Apprivoisez le silence. Lorsque vous perdez momentanément le fil de ce que vous dites, vous pouvez vous sentir stressé et avoir l’impression que vous ne le retrouverez jamais, et que le temps va s’arrêter sur un silence infini. Dans la réalité, cela ne dure que quelques secondes, alors prenez simplement quelques respirations lentes et profondes, et continuez. 

Au-delà de ces conseils, quelles solutions durables pour venir à bout de votre peur de parler en public ?

L’accompagnement des personnes souffrant de phobie représente une part significative de mon activité. De la peur de conduire à la peur des araignées, en passant par la peur de tout environnement médical, toutes les phobies fonctionnent de la même façon…et s’accompagnent de la même façon.

La première étape consiste en un entretien approfondi pour comprendre exactement comment se manifeste la peur de parler en public pour la personne qui vient me voir. Quelles sont ses manifestations somatiques ? Dans quelles situations exactement se déclenche sa peur ? Quelles stratégies a-t-elle essayé ? Ce premier entretien est également l’occasion de donner des informations sur les phobies, d’expliquer leur mode de fonctionnement, de rassurer également, de donner quelques premiers conseils, et d’expliquer précisément ma méthode originale d’accompagnement.

Ma formation me permet de disposer de plusieurs techniques très complémentaires pour aider les personnes à se débarrasser de leurs phobies. Je combine en effet des techniques d’hypnose, d’auto-hypnose, de respiration, de remédiation des pensées et d’exposition progressive grâce à des environnements en réalité virtuelle. La réalité virtuelle est un outil extrêmement utile pour les phobies : elle permet d’immerger la personne dans l’environnement qu’elle redoute, dans un cadre parfaitement sécurisé et à un rythme totalement adapté à ses possibilités. L’hypnose et l’auto hypnose, ainsi que les techniques de relaxation, pratiquées avant l’exposition via la réalité virtuelle, permettent à la personne d’être dans des conditions optimales de détente. Enfin, le travail cognitif cible la dimension rationnelle, qui a elle aussi son rôle à jouer dans la disparition de la peur.

Alors ne restez plus avec cette peur de parler en public qui vous freine dans votre carrière, ou tout simplement qui vous stresse au quotidien. Des solutions qui ont fait leur preuve existent !

Lire aussi :

Hypervigilance : quand l’état d’alerte est permanent

La peur de rougir : quelles solutions pour l’éreutophobie ?

Libérez-vous de votre phobie avec la réalité virtuelle

Prendre RDV