Phobies : se libérer avec la réalité virtuelle

Les phobies, des peurs qui gâchent la vie

Les phobies sont des peurs persistantes et irrationnelles à l’égard de certains objets ou de certaines situations posant objectivement peu ou pas de danger. Les phobies se manifestent sous plusieurs formes : la peur associée à une phobie peut se concentrer sur un objet ou une situation particuliers, il s’agit alors d’une phobie spécifique. La peur peut aussi concerner une activité réalisée dans un contexte public, c’est alors une phobie sociale. Parmi les phobies les plus courantes, on trouve la phobie des araignées, des tunnels, des hauteurs, de conduire sur autoroute, de l’eau, de prendre l’avion ou encore la peur du sang. Les phobies sont très courantes : on estime que près de 10% d’une population a, ou a été, confronté à une ou plusieurs phobies au cours de sa vie, et elles apparaissent généralement tôt, la plupart du temps avant 25 ans.

Quelles sont les causes des phobies ?

Parfois, un événement traumatique est à l’origine d’une phobie. J’accompagne par exemple une personne qui a la phobie de conduire sur voies rapides et sur autoroutes, et qui a été victime d’un accident de voiture lorsqu’elle était jeune avec ses parents. Les phobies peuvent aussi, d’une certaine façon, être apprises pendant l’enfance et se transmettre. Ainsi, l’une de mes clientes, phobique des araignées, dont la mère l’est également.

Comment fonctionne la phobie ?

La phobie fonctionne comme un cercle vicieux : vous êtes phobique de quelque chose, disons la phobie des hauteurs, et vous évitez soigneusement toute situation vous obligeant à vous confronter à l’objet de votre peur.  C’est ce que l’on appelle les conduites d’évitement. Si c’est une bonne stratégie à court terme, puisque cela vous permet d’éviter toutes les sensations désagréables associées à votre phobie, la mauvaise nouvelle est…que cela la renforce ! Plus vous évitez votre peur et plus vous la maintenez et la faites perdurer !

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des façons efficaces de se libérer d’une phobie, même très ancienne, même très forte. Vous voulez savoir comment ? Lisez la suite !

Comment se débarrasser d’une phobie ?

Il existe plusieurs approches pour accompagner les personnes phobiques vers l’extinction de leur peur en thérapie brève, et dont les résultats ont été largement démontrés par des études cliniques. La thérapie cognitive permet d’apprendre à contrôler ses pensées et ses émotions liées à sa phobie. L’exposition progressive à des situations en rapport avec la phobie permet de se confronter à sa peur, progressivement, étape par étape, et ainsi d’éteindre cette dernière.

Mais il existe encore mieux. J’ai dans ma clientèle de très nombreuses personnes phobiques, qui viennent me voir pour bénéficier d’une approche innovante et parfaitement sécure, qui donne d’excellents résultats.

Une approche innovante à l’efficacité démontrée ? La réalité virtuelle

L’utilisation de la réalité virtuelle pour les phobies est une technique innovante et particulièrement efficace qui permet à la personne, en quelques séances, de se libérer de sa peur et de retrouver un vrai confort de vie. Un miracle ? Un gadget ? Une nouvelle mode ? Pas du tout, simplement une innovation technologique intelligemment mise à profit. Alors, comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

L’accompagnement de la phobie par la réalité virtuelle permet tout simplement une exposition progressive, parfaitement contrôlée et sécure, à l’objet de votre peur dans des environnements ultra réalistes grâce à la réalité virtuelle. Prenons un exemple concret. J’accompagne actuellement une personne qui a une phobie des araignées, qui lui fait vivre l’enfer surtout à cette période de l’année. Je dispose d’environnements de réalité virtuelle qui me permettent de « l’immerger », à son rythme, étape par étape, dans des scènes virtuelles avec des araignées. Nous avons commencé par une scène où cette personne se trouve assise devant une table, sur laquelle est posé un bocal transparent qui contient une petite araignée immobile. Progressivement, au fur et à mesure des séances, nous augmentons la difficulté : sous le bocal se trouvent désormais 3 grosses araignées qui bougent. Bientôt, lorsque cette cliente sera prête, elle se confrontera à une scène où une belle araignée descend du plafond juste au-dessus de sa tête.

Si vous êtes phobique, vous vous mettez à la place de cette personne en imaginant une scène avec l’objet de votre phobie à vous, et vous vous dites probablement : « ahhhhh, je n’arriverai jamais à faire ça » ? C’est là qu’intervient l’hypnose !

La réalité virtuelle combinée à l’hypnose : les clés de la réussite

Pour accompagner mes clients phobiques dans leur programme d’exposition progressive, je combine la réalité virtuelle à l’hypnose. Avant de débuter les séances de réalité virtuelle, je leur apprends des techniques puissantes de relaxation, d’auto-hypnose et de gestion de l’anxiété. Nous prenons également le temps d’évoquer toutes les situations en lien avec leur phobie, de la moins anxiogène jusqu’à celle qu’ils redoutent le plus. Lorsqu’ils sont prêts, nous débutons le programme de réalité virtuelle.

 Au début de chaque séance, nous commençons par un temps d’hypnose, qui leur permet de se détendre complètement avant d’entamer la séance de réalité virtuelle. Ils mettent en pratique les techniques de relaxation et d’auto-hypnose, pour gérer leur peur en réalité virtuelle. Ce sont des outils surprenant d’efficacité, et qui permettent à mes clients d’avancer plus vite mais également plus confortablement. Ainsi, chaque temps de réalité virtuelle est parfaitement maîtrisé : nous choisissons ensemble de la situation de l’exposition, le but étant de respecter absolument le rythme et les limites de chaque personne, et d’avancer étape par étape, en confiance et en sécurité.

Les résultats ?

Mes clients se surprennent eux-mêmes de ce qu’ils sont capables de faire ! Grâce à l’hypnose combinée à la réalité virtuelle, ils reprennent progressivement et en quelques séances le contrôle sur des situations qui leur paraissaient quelques semaines auparavant impossibles à surmonter.

Pour quelles phobies ?

Les environnements de réalité virtuelle disponibles au cabinet sont nombreux, en voici la liste :

– Peur des hauteurs, phobie de vertige (acrophobie)

– Peur des espaces confinés et/ou fermés (claustrophobie)

– Peur de parler en public (glossophobie)

– Peur de l’eau (aquaphobie)

– Peur de la foule (ochlophobie)

– Peur de l’avion (aviophobie)

– Peur des lieux dont il est difficile/gênant de sortir (agoraphobie)

– Peur de la saleté, des microbes, des germes (mysophobie)

– Peur des araignées (arachnophobie)

– Peur des chats, peur des chiens, peur des pigeons

– Peur de vomir (émétophobie)

– Peur des aiguilles, piqures, des injections (bélénophobie)

– Peur de l’hôpital, des environnements médicaux

– Peur de conduire (amaxophobie)

Et si votre phobie ne se trouve pas dans cette liste, l’approche par auto-hypnose, hypnose et restructuration cognitive, avec des exercices progressifs d’exposition dans la réalité, donnent de très bons résultats aussi. Ne restez pas avec une phobie qui vous gâche la vie, choisissez de vous en libérer !

Prendre RDV Me contacter

Lire aussi :

Accompagnement par la réalité virtuelle

Déroulement d’une séance de réalité virtuelle

 

 

 

Libérez-vous de votre phobie par la réalité virtuelle !
3.7 (73.33%) 3 vote[s]