Hypnose et coach

Il y a beaucoup de moments différents dans notre vie où nous sommes dans un état d’alerte. Pour vous, c’était peut-être, par exemple, la première nuit dans votre nouvelle maison, ou peut-être est-ce en conduisant, ou encore lorsque vous êtes dans une situation totalement inédite. Dans ces moments là, quelque chose d’aussi simple qu’un bruit, qui passerait totalement inaperçu dans une autre circonstance, paraît prendre une importance démesurée.

L’hypervigilance : un état d’alerte permanent

Cet état d’alerte est la plupart du temps temporaire. Cependant, pour certaines personnes, être dans cet état d’alerte est permanent.  C’est ce que les psychologues appellent l’hypervigilance. Etymologiquement, « hyper » signifie une augmentation, et la vigilance se réfère aux perceptions sensorielles. L’hypervigilance, une vigilance augmentée donc, est liée à la façon dont une personne réagit à différents stimuli.

L’hypervigilance est l’un des principaux symptômes du stress post traumatique, mais elle est également présente dans l’anxiété. Et elle a des conséquences pénibles sur la vie quotidienne, sur le plan physique, émotionnel, mental et comportemental.  Bien sûr, tous ces symptômes ne sont pas nécessairement présents, ou ne se manifestent pas obligatoirement au même moment.

Quels sont les signes physiques de l’hypervigilance ?

Voici quelques symptômes physiques de l’hypervigilance :

– Transpiration excessive, bouffées de chaleur

– Rythme cardiaque rapide

– Respiration rapide et superficielle et/ou hyperventilation

– Fatigue ou épuisement extrême

Ces symptômes physiques constituent la réaction du corps à un stimuli qui provient de l’esprit : lorsque le mental est en alerte, le corps réagit pour soutenir les sens et réagir en conséquence aux stimuli. Cet état d’alerte permanente est très éprouvant, et les personnes hypervigilante ressentent plus souvent et/ou plus intensément de la fatigue, voire des sensations d’épuisement.

Hypervigilance : les manifestations émotionnelles et mentales

– Une augmentation de la peur ou de l’anxiété

– Un sentiment constant de panique

– Une inquiétude persistante

– Des troubles du sommeil

Ces manifestations émotionnelles sont la réaction naturelle du cerveau face à d’éventuelles menaces. En effet, l’hypervigilance est un mécanisme de défense, et ces réactions émotionnelles à la sensibilité sensorielle ou à l’environnement sont caractéristiques

Du côté du comportement

– Réactions de nervosité, sursauts

– Interprétation erronée de remarques inoffensives

– Agressivité

Hypervigilance : comment retrouver une vie plus sereine ?

Que vous soyez vous-même hypervigilant, ou que l’un de vos proches le soit, l’hypervigilance est un état pénible, fatigant et démoralisant.

L’approche cognitivo-comportementale est efficace parce que les troubles anxieux ne sont pas une fatalité. Ils sont réversibles en apprenant à fonctionner et à réagir différemment. Au cabinet, j’accompagne mes clients hypervigilants dans une démarche associant approche cognitivo-comportementale mais des exercices de respiration, des techniques psycho-corporelles, de l’hypnose et de l’autohypnose. Cet accompagnement complet permet de retrouver, en quelques séances, une bien meilleure qualité de vie.

Lire aussi :

Crises d’angoisses : trop de pression

Anxiété, quand l’inquiétude vous ronge

Hypnose : pour quelles difficultés, comment se déroule une séance,…

Hypervigilance : quand l’état d’alerte est permanent…et épuisant !
5 (100%) 1 vote