Prendre la parole en public

La glossophobie, ou la peur de parler en public, est une phobie très répandue. Pour certains spécialistes, elle toucherait jusqu’à 75 % de la population, à différents degrés : certaines personnes peuvent ressentir un léger stress à l’idée de parler en public, tandis que d’autres développent une réelle sensation de panique. Si vous faites partie de ces personnes, il est fort probable que vous évitiez à tout prix de parler en public ou, si vous devez vraiment le faire, cela représente pour vous une épreuve très importante, à laquelle vous pensez plusieurs jours (semaines ?) à l’avance et qui s’accompagne de nombreuses manifestations désagréables. Comment surmonter laEn lire plus

Hypnose et coach

Il y a beaucoup de moments différents dans notre vie où nous sommes dans un état d’alerte. Pour vous, c’était peut-être, par exemple, la première nuit dans votre nouvelle maison, ou peut-être est-ce en conduisant, ou encore lorsque vous êtes dans une situation totalement inédite. Dans ces moments là, quelque chose d’aussi simple qu’un bruit, qui passerait totalement inaperçu dans une autre circonstance, paraît prendre une importance démesurée. L’hypervigilance : un état d’alerte permanent Cet état d’alerte est la plupart du temps temporaire. Cependant, pour certaines personnes, être dans cet état d’alerte est permanent.  C’est ce que les psychologues appellent l’hypervigilance. Etymologiquement, « hyper » signifie une augmentation,En lire plus

Programme anxiété hypnocoach

L’anxiété liée à la santé : de quoi s’agit-il ? L‘anxiété liée à la santé consiste à focaliser son attention sur les conséquences catastrophiques d’une sensation physique inattendue, ou d’une situation liée à la santé (par exemple : « Si j’ai mal à la poitrine, j’ai un problème cardiaque », « Si mes taux sont élevés, je risque d’en mourir »). Contrairement à la panique, les conséquences redoutées ne sont pas immédiates. En effet, la panique est caractérisée par une catastrophe imminente, alors que l’anxiété liée à la santé est caractérisée par une éventuelle catastrophe. Elle s’accompagne souvent de comportements de réassurance, comme la vérification, la recherche de réconfort, la collecteEn lire plus

Amaxophobie, peur de conduire

Saviez-vous que la peur de conduire est l’une des phobies les plus répandues ? En particulier la peur de conduire sur une autoroute ou sur une voie rapide, alors que conduire en ville ou sur des petites routes ne vous pose moins de problème. Peur de conduire : un vrai handicap au quotidien L’amaxophobie, ou la peur de conduire, est une phobie extrêmement handicapante puisqu’elle réduit considérablement votre liberté au quotidien. Dominique, 62 ans, est l’une des personnes que j’accompagne actuellement dans sa peur de conduire, et c’est bien le fait de retrouver sa liberté qui l’a poussée à démarrer sa démarche avec moi. AllerEn lire plus

Depuis la première fois où le chercheur Hans Selye a emprunté, en 1936, un terme à l’ingénierie pour désigner ce qu’il observait chez les rats sur lesquels il expérimentait à Montréal, le stress n’a cessé de prendre une place de plus en plus grande dans la vie des gens. Désormais considéré comme le fléau des temps modernes, les étudiants à la maîtrise et au doctorat n’échappent pas à son emprise. Pour aider les étudiants aux cycles supérieurs à mieux gérer leur stress, Étienne Hébert, professeur en psychologie de l’Université du Québec à Chicoutimi, a animé un atelier dans le cadre des Journées de la relève en rechercheEn lire plus

Hypnose 95 Val d'Oise

Les 7 signes de la frénésie d’achats compulsifs L’oniomanie, dont l’étymologie est basée sur le grec ancien ” onios” signifiant  « à vendre » et mania pour “folie”, est un trouble lié à l’achat compulsif décrit il y a déjà plus d’un siècle par un psychiatre allemand, Emil Kraepelin. D’autres appellations lui sont données comme la prodigalité, la frénésie d’achats compulsifs. Suite à une étude portant sur 23 537 personnes, une échelle en 7 points pour repérer le trouble a été mise en place par l’équipe du Dr Cecile Schou Andreassen de l’université de Bergen en Norvège : Des pensées obsessionnelles autour du shopping et de l’achat ; L’achatEn lire plus

Peur de rougir en public

L’éreutophobie, ou encore la peur de rougir, fait partie de la très longue liste des phobies. Enfin…pas si simple que cela lorsqu’on en souffre et que la peur de rougir vous gâche la vie ! L’éreutophobie est une phobie sociale, c’est-à-dire qu’elle fait partie des peurs de faire quelque chose en public. Elle intervient toujours, comme toutes les phobies, sur un terrain anxieux, et on estime qu’elle touche environ 1% de la population. La peur de rougir touche principalement des adultes plutôt jeunes, elle est plus rare au-delà de 35 ans. Le mécanisme de la phobie Si les phobies sont aussi diverses que variées, leur mécanismeEn lire plus

L'hypnose à l'hôpital

L’ hypnose, dont l’hypnose médicale, utilisée à l’hôpital pour des interventions chirurgicales ou des soins fait partie, est plébiscitée par les médecins et leurs patients. Plus de mille études montrent l’efficacité de l’hypnose médicale pour réduire la vigilance du patient sur l’environnement médical, souvent source d’anxiété, et minorer le ressenti douloureux. Elle permet également de diminuer le recours aux antalgiques ainsi que les effets secondaires.  Concernant l’hypnose en général, ce sont plus de 14 000 études cliniques qui apportent les preuves à la fois de son efficacité mais aussi de son innocuité. Le recours à l’hypnose est d’autant plus intéressant dans l’accompagnement, en parallèle d’unEn lire plus

Nos émotions jouent un rôle central dans la perception de la douleur et sont capables de la moduler beaucoup plus qu’on ne l’imagine. Les émotions font partie du tableau de la vie. Elles peuvent accentuer les douleurs chroniques comme les estomper. Cette réalité ne remet pas pour autant en cause les facteurs physiques. Mais nier le rôle des émotions dans l’expression des symptômes, c’est risquer de passer à côté de la nature subjective de la douleur. Apport des neurosciences Grâce à la contribution des neurosciences, la compréhension de la douleur chronique a fait un bond en avant. Comment? En mettant en évidence des mécanismes deEn lire plus

Arrêter de fumer avec l'hypnose

Nier la nocivité du tabac, une stratégie de défense concertée Dans les années 40 et surtout au début des années 50, alors que commençaient à paraître les premières études scientifiques mettant en lumière les méfaits du tabac sur la santé, l’industrie du tabac a vu ses ventes chuter de façon vertigineuse. Dans ce contexte, et bien que concurrentes, les principales firmes de tabac se sont réunies, le 15 décembre 1953, pour échafauder ensemble le plan de défense commun de leur marché. Conseillés par le cabinet de relations publiques Hill & Knowlton, les cigarettiers ont à cette occasion opté pour une stratégie de négation pure etEn lire plus