Apprivoiser ses émotions

Le rôle des émotions dans nos comportements Les émotions jouent un rôle primordial dans notre façon de penser et de nous comporter. Elles peuvent nous contraindre à agir, et influencer les décisions, quotidiennes ou déterminantes, que nous prenons à propos de nos vies. Nos émotions comportent 3 composantes. La composante subjective recouvre la façon dont nous ressentons l’émotion, la composante physiologique s’applique à la façon dont notre corps réagit à l’émotion. Enfin, la composante expressive constitue la manière dont nous nous comportons en réponse à l’émotion. Voici un petit tableau illustrant comment les émotions sont influencées par nos pensées et pilotent nos comportements. Les émotionsEn lire plus

Les croyances, des éléments clés de nos pensées et de nos comportements Chacune de nos actions est fondée sur un réseau élaboré de croyances et de buts. Prenez le simple fait d’ouvrir une porte. Un tel acte dépend de nos croyances sur ce qui se trouve au-delà de la porte, ainsi que sur ce qui est disponible pour nous, là où nous nous trouvons actuellement. À un niveau encore plus basique, notre tentative d’ouvrir la porte est ancrée dans la conviction que nous comprenons comment fonctionne une porte, et que nous sommes capables de l’utiliser. Les croyances sont donc des éléments centraux à nos processusEn lire plus

Insomnies et troubles du sommeil : un retentissement important sur la qualité de vie Qu’elle se manifeste sous forme de difficulté à trouver le sommeil, de réveils nocturnes ou encore d’impossibilité à dormir après 4 heures du matin, l’insomnie se traduit toujours par un manque de sommeil. Elle est vécue par ceux qui en souffrent comme une malédiction qui impacte négativement tous les domaines de leur vie. Travail, vie sociale, vie familiale sont dégradés. Les conséquences des troubles du sommeil sur le corps et sur la santé sont nombreuses. Difficultés de concentration, irritabilité, risque accru d’accidents, prise de poids, conduites addictives, augmentation du stress, augmentationEn lire plus

Confiance en soi, estime de soi, de quoi parle t-on ? Lorsque l’on évoque la confiance en soi, ce sont en réalité trois dimensions distinctes qui sont prises en compte : la confiance en soi, l’auto-évaluation et le sentiment de valeur personnelle. La confiance en soi générale est la capacité à ressentir des sentiments d’affection pour soi-même. Une sorte d’amour inconditionnel pour soi-même, quelques soient les circonstances ou les erreurs commises. L’auto-évaluation désigne la façon dont les gens évaluent leurs capacités, et se rapproche de l’estime de soi. Par exemple, quelqu’un qui doute de ses capacités au travail a une faible estime de soi professionnelle. Une personneEn lire plus

Le burn-out, ou épuisement professionnel, est une pathologie au cours de laquelle un stress professionnel durable et prolongé conduit à un épuisement à la fois émotionnel et physique. L’exposition à des facteurs de stress émotionnels et interpersonnels chroniques génère le développement de comportements inadaptés. Parmi les causes possibles : le sentiment d’être en permanence surmené, de subir une pression constante, ou de rencontrer des conflits avec ses collègues. Bien souvent, le surinvestissement et une très forte implication dans le travail peuvent conduire la personne à négliger ses besoins et les signaux d’alarme qu’un stress prolongé déclenche. Mais le burn-out peut également survenir en dehors duEn lire plus

La phobie est une peur irraisonnée face à une situation ne présentant pas nécessairement de danger objectif La peur est un mécanisme de défense très ancien. Son rôle est d’assurer la survie, en permettant de se mobiliser pour la fuite ou pour la lutte. Cette émotion est très utile, dès lors qu’elle est temporaire et bénigne et qu’elle ne vous empêche pas de fonctionner normalement. Chez les personnes atteintes de phobie, ces peurs deviennent excessives, persistantes et envahissantes. Lorsque vous êtes confronté à l’objet de votre phobie, vous ressentez un sentiment de panique. Vous essayez généralement d’éviter les situations qui vous rappellent l’objet de cetteEn lire plus

Pour arrêter de fumer, la peur est contre-productive Les psychologues ont démontré que les messages utilisant la peur comme ressort principal étaient contre-productifs car ils engendraient une résistance au contenu du message. Vous voulez arrêter de fumer car vous avez peur du cancer du poumon ? Et malgré cela, vous n’arrivez pas à arrêter de fumer ? C’est normal… Avez-vous essayé de penser aux bénéfices de l’arrêt du tabac plutôt qu’aux risques de continuer ? C’est mettre votre cerveau dans un meilleur état d’esprit, si je puis dire, et toutes les chances de côté pour vous aider à atteindre votre objectif : être non-fumeur. Oui, car « ne plusEn lire plus